Simulation de l’Assemblée législative d’Assiniboia

Au cours de l’été, de l’automne et de l’hiver 1869, les résidents de la colonie de la Rivière-Rouge craignaient de plus en plus que leur vie soit perturbée par le transfert de leur territoire au Canada. La population craignait qu’un gouvernement étranger ne tienne peut-être pas compte des habitants dans sa façon d’administrer leur colonie. À cette époque, un vide administratif menaçait gravement la paix et la sécurité de la colonie. Le transfert de terres – de la Compagnie de la Baie d’Hudson à la Couronne d’Angleterre, puis au Canada — était en suspens jusqu’à ce qu’un règlement pacifique soit conclu.

Dans un contexte où le gouverneur McDougall était bloqué à la frontière avec 350 fusils, censés servir à armer une milice de volontaires du parti canadien, les tensions dans la colonie n’avaient jamais été aussi élevées. Les résidents avaient formé un gouvernement provisoire sous la direction de John Bruce et de Louis Riel pour protéger leurs droits, leurs foyers et leurs familles.

En tant que membre du gouvernement provisoire, vous devez aider à décider de la meilleure façon de procéder pour les gens du pays et de la colonie, en tenant compte de leur avenir et de leur bien-être. Une des étapes les plus importantes dans l’histoire canadienne est sur le point d’être franchie et vous devez contribuer à ce processus. Pour vous aider à prendre vos décisions, vous trouverez divers documents historiques pour vous guider.