Le deuxième gouvernement provisoire fut déclaré par les représentants élus de la Grande Convention, qui nommèrent James Ross juge en chef, Henry McKenney shérif, le Dr Curtis James Bird coroner, Andrew G.B. Bannatyne maître de poste, John Sutherland et Roger Goulet receveurs des douanes, Thomas Bunn secrétaire d’État, Louis Schmidt sous-secrétaire et Louis Riel président. Les membres de la Convention décidèrent aussi que les « juges de paix, magistrats des petites causes, constables, etc. » garderaient leurs postes, avec quelques changements. Le juge John Black, Alfred H. Scott et l’abbé Nöel-Joseph Ritchot furent nommés délégués du Gouvernement provisoire pour négocier les conditions de l’entrée dans la confédération à Ottawa.[i]

Le Gouvernement provisoire d’Assiniboia fut établi comme gouvernement représentatif, car ses membres étaient élus. Il était responsable, car le conseil exécutif du président était composé de membres de l’assemblée (plutôt que nommés sans avoir été élus). Si l’entrée dans la confédération du Canada ne s’était pas produite, il est fort possible que le gouvernement aurait montré qu’il était tout à fait responsable en prévoyant de nouvelles élections de façon qu’un nouveau président et conseil exécutif soient installés, choisis parmi les membres d’une nouvelle assemblée législative. À ce moment-là, des partis politiques se seraient peut-être formés, ce qui aurait mené à la répartition de l’assemblée législative entre une majorité et une minorité, comme cela était typique des gouvernements en Amérique du Nord.

Autre contenu disponible en ligne:

Norma Hall avec Clifford P. Hall et Erin Verrier, L’histoire de l’Assemblée législative d’Assiniboia/le Conseil du Gouvernement Provisoire (Winnipeg : Ministère des Affaires autochtones et du Nord du Manitoba, 2010), qui renferme des tableaux indiquant la composition de l’assemblée, de l’exécutif et des comités.

 

Provisional Government of Assiniboia = Gouvernement provisoire d’Assiniboia
recommends = recommande
President (elected by Assembly) = Président (élu par l’Assemblée)
Senate (not instituted) = Sénat (non instauré)
appoint = nomme
advise = conseille
Chief Justice = Juge en chef
Executive Council = Conseil exécutif
Treasurer = Trésorier
Secretary of State = Secrétaire d’état
Under Secretary = Sous-secrétaire
Postmaster General  = Ministre des Postes
Coroner = Coroner
Adjutant General = Adjudant général
Public Officials = Officiers publics
Postmasters = Maîtres de poste
Police = Police
Magistrates = Magistrats
Public Works = Travaux publics
Committees = Comités
Constitution = Constitution
Local Laws = Lois locales
Legislative Assembly = Assemblée législative
with power to override veto of the President = a le pouvoir de renverser le veto du Président
(elected) = élue
Voters = Électeurs
The People = Peuple

Modèle de gouvernement représentatif instauré à la colonie de la Rivière-Rouge en 1870. Remarquez que, le 14e jour de leurs débats, les membres de la Grande Convention ont décidé que le président ne ferait pas partie des membres votants de l’Assemblée législative. De plus, l’Assemblée pouvait « annuler le veto du président du Gouvernement provisoire » si, à l’issue d’un vote, elle obtenait les deux tiers des suffrages.

Pour voir d’autres modèles de gouvernement en ligne, consulter :

Definitions: Representative and Responsible Government, dans le site Provisional Government of Assiniboia.

 

 

Médias connexes

Red River journal of Alexander Begg, 1869-1870

William MacTavish

Affairs on the Red River, VIII – Comments by the Canadian Press (1869)

[i] Voir les discussions qui ont mené à la création du Gouvernement provisoire le 13e jour, le 14e jour , et le 15e jour des débats de la Grande Convention. Voir aussi “Appendix B: Representative Government announced in Rupert’s Land*,”dans le site Provisional Government of Assiniboia. Les membres du Gouvernement provisoire étaient convaincus que les délégués à Ottawa représentaient le gouvernement et tenaient particulièrement à ce qu’on les reconnaisse comme tels. Le Canada résistait à l’admettre officiellement. Voir Session 3, jour 2, dans le site Provisional Government of Assiniboia; Noël Joseph Ritchot, cité dans le Rapport du Comité spécial sur les causes des troubles, 70.