On peut tirer certaines données démographiques sur la colonie de la Rivière-Rouge pendant la Résistance de 1869–1870 à partir d’un recensement effectué peu de temps après la création du Manitoba. Le lieutenant-gouverneur Adams George Archibald entreprit le recensement « pour vérifier le nombre de personnes qui arrivent sous la désignation de « familles de Métis » (Families of half-breeds) » (trad. libre).[i]

Les personnes qui habitaient dans la colonie de la Rivière-Rouge et « descendaient, toutefois de loin, soit du côté du père ou de la mère, d’un ancêtre appartenant à l’une ou l’autre des tribus autochtones indiennes, et qui descendaient, toutefois de loin, d’un ancêtre blanc » étaient appelées Halfbreed sur les formulaires de recensement en anglais et Métis sur les formulaires en français.[ii]

Le recensement débuta en octobre 1870. La colonie fut divisée en cinq districts. Une équipe de recenseurs – composée d’une personne connaissant bien le français et s’exprimant facilement dans la langue, et d’une personne connaissant bien l’anglais et s’exprimant facilement dans la langue — fut assignée à chaque district. Sur les dix recenseurs, huit étaient Métis. Les recenseurs de chaque équipe travaillèrent de façon indépendante et leurs résultats firent l’objet d’une comparaison à la fin du recensement. Le 23 décembre 1870, leur travail prit fin. Le double recensement généra des résultats très semblables. Le lieutenant-gouverneur Archibald fut satisfait de « l’exactitude et de l’impartialité » de l’exercice.[iii]

 

Médias connexes

L’hon. Adams George Archibald

[i] Instructions to be observed by the Enumerators,”dans le Manitoban and North-West Herald (22 octobre 1870); Archives du Manitoba [AM], MG2 B3, Council of Assiniboia fonds, Red River and Manitoba census returns, 1870, document 3, “Instructions To be observed by the enumerators appointed by the Lieutenant-Governor, to take the Enumeration of the Province of Manitoba/Instructions que devront observer les Enumerators appointes par le lieutenant-Governor de manitoba,” 1870; “Fort Garry, October 13th, 1870,” Canada Gazette, Sessional Papers 20 (I871), 74.

[ii] Norma Jean Hall, avec Clifford P. Hall et Erin Verrier, L’histoire de l’Assemblée législative d’Assiniboia/le Conseil du Gouvernement Provisoire (Province du Manitoba et Affaires indiennes et du Nord Canada, 2010), 1; et ibid.

[iii] D.N. Sprague, Canada and the Metis, 1869–1885 (Waterloo ON: Wilfrid Laurier University Press, 1988), 75. Le Manitoban [and Northwest Herald] (15 octobre 1870) inclut : une liste des districts de recensement ainsi qu’une liste des recenseurs de chaque district. Joseph Dubuc et Charles Robert Begg étaient les seuls recenseurs à ne pas être Métis. Voir aussi les « Archives des certificats des Métis » de Bibliothèque et Archives Canada, http://www.collectionscanada.gc.ca/certificats-metis/index-f.html; H. Douglas Kemp, “Land Grants Under the Manitoba Act,” MHS Transactions sér. 3, no 9 (saison 1952 – 1953), http://www.mhs.mb.ca/docs/transactions/3/landgrants.shtml. Les résultats du recensement Archibald ont été publiés dans Sessional Papers of the Parliament of the Dominion of Canada, vol. 5 (C. H. Parmelee, 1871), 93 – 95. Voir aussi les remarques de Sir John A. Macdonald, cité dans Debates: Official Report, vol. 4 (Ottawa: Queen’s Printer, 1885), 3112, qui parle du recensement de 1870 comme ayant été « soigneusement compilé ». Toutefois, le recensement fut par la suite rejeté à Ottawa, en raison de données « brutes » et inexactes ne correspondant pas à son objectif premier, soit la distribution des terres.