Ce module traite du passage d’une administration privée (d’entreprise) à une démocratie représentative en l’espace de quelques mois, et souligne que les membres connaissaient fort bien les formes de gouvernement en place dans le monde.

Les débats de la Grande Convention et de l’Assemblée législative du Gouvernement provisoire d’Assiniboia révèlent que le développement économique était au coeur de la transformation de la colonie de la Rivière-Rouge. L’activité économique dans la colonie reposait notamment sur la traite des fourrures, l’agriculture et les entreprises commerciales. Pour prospérer, les résidents avaient besoin d’une infrastructure améliorée sur le plan des transports et des communications mais ils ne disposaient pas des finances ni des investissements nécessaires. Ils souhaitaient se joindre au Canada notamment pour surmonter ces obstacles au développement économique accru.

Les débats qui ont eu lieu lors des deux premières sessions de l’Assemblée législative indiquent aussi que l’adoption de projets de loi et d’un code civil étaient considérés comme un moyen de protéger et de promouvoir le développement. Pour protéger leurs intérêts dans la colonie une fois qu’elle deviendrait canadienne, les premiers colons avaient besoin de lois garantissant la sécurité des personnes et des biens.

Médias connexes

L’histoire de l’Assemblée législative d’Assiniboia / le Conseil du Gouvernement provisoire

Carte de l’Amérique du Nord