Le Gouvernement provisoire d’Assiniboia était considéré comme un gouvernement représentatif, parce que ses membres ont été élus. Le gouvernement devait veiller à ce que le conseil exécutif du président soit formé de membres de l’Assemblée (plutôt que de membres nommés sans avoir été élus). Si la confédération avec le Canada n’avait pas eu lieu, il est concevable que le gouvernement aurait démontré qu’il était pleinement responsable en appelant à de nouvelles élections afin d’installer un nouveau président et un nouveau conseil exécutif parmi les membres d’une nouvelle Assemblée législative. Il est possible que des partis politiques se seraient alors formés, ce qui aurait entraîné une division entre la majorité et la minorité, ce qui est typique des gouvernements en Amérique du Nord.